03 octobre 2012
Retour sur 10 années au Bourget

Michel de Ronne
  Chers lecteurs d'Aéropage on line, je m'adresse à vous pour la dernière fois avant de quitter mes fonctions. C'est l'occasion de rappeler en quelques lignes le chemin parcouru de concert depuis 10 ans.

L'aéroport du Bourget, belle endormie du système aéroportuaire parisien, était remis au centre des projets d'Aéroports de Paris fin 2003. Un programme de modernisation et de développement, indispensable pour répondre à la forte croissance de l'aviation d'affaires, était décidé et les financements nécessaires engagés.


Ce programme n'a cessé de se concrétiser au cours de ces dix années, conduisant à la mise aux meilleurs standards, tant pour les infrastructures aéronautiques, avec pour aboutissement prochain la certification de l'aéroport à l'instar des plus grands aéroports internationaux, que pour les aménagements et bâtiments qui ont été réhabilités ou totalement reconstruits tels le Terminal d'Aviation d'Affaires ou l'Espace Jacqueline Auriol.

L'insertion de l'aéroport dans son environnement fut un engagement de tous les instants. La certification ISO 14001, puis la certification "Airport Carbon Accreditation" en attestent. La promulgation d'un Plan de Gêne Sonore destiné à protéger les populations installées suivi prochainement d'un Plan d'Exposition au Bruit, destiné à garantir l'équilibre entre l'urbanisation et le développement aéroportuaire, complètera le dispositif.

Les prochains mois verront sortir de terre de nouveaux bâtiments modernes destinés aux opérateurs aériens, ainsi qu'aux passagers et utilisateurs de l'aéroport.

Cette nouvelle phase de notre projet sera conduite par François Charritat, à qui je laisse les commandes avec son adjoint Pierre-Hugues Schmit.

Ils auront à cœur de poursuivre ces évolutions en concertation avec les collectivités, dans le formidable élan que donne au territoire environnant le projet du Grand Paris.

Je leur souhaite pleine réussite et de trouver autant de satisfaction que j'en ai tiré de conduire cette période en votre compagnie et avec votre compréhension.

Michel de Ronne


Recherche