Archives Un aéroport durable
> OBJECTIF COP 21
18 décembre 2014
Vers un aéroport exemplaire
Fin 2015, Paris-Le Bourget accueillera la 21e Conférence mondiale sur le climat (COP 21). Dans cette perspective, l’aéroport accroît ses efforts pour être aussi éco-responsable que possible.

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, pas moins de 130 chefs d’État et de gouvernement, 195 délégations, 40 000 personnes accréditées et 5 000 journalistes afflueront vers le parc d’expositions de Paris-Le Bourget pour participer à la 21e Conférence mondiale sur le climat (lire l’article). L’occasion, pour Aéroports de Paris, de démontrer son ferme engagement en faveur du développement durable.

Points forts et opportunités

Obtenue initialement en 2005, la certification ISO 14001 de l’aéroport Paris-Le Bourget a été renouvelée pour trois ans en 2014, tout comme celle de l’héliport d’Issy-les-Moulineaux. Les audits réalisés dans ce cadre ont confirmé les efforts continus de la direction, des agents mais aussi des différents intervenants pour contribuer à la performance du système de management environnemental (SME) d’Aéroports de Paris. Aucun écart par rapport à la norme n’a en effet été relevé sur l’héliport. Et si une non-conformité mineure l’a été sur l’aéroport, des actions correctives ont rapidement été mises en place.

Sur Paris-Le Bourget, l’audit interne a en outre mis en lumière plusieurs points forts en termes de communication, d’analyse environnementale ou encore d’amélioration continue. Ceux-ci témoignent de la dynamique à l’œuvre et de l’intégration des enjeux environnementaux dans les différentes activités sur la plateforme (notamment à travers les marchés, lire l’article). Des opportunités ont enfin été identifiées, qui sont autant de leviers d’amélioration du SME.

Un chantier ambitieux pour Paris-Le Bourget

Par ailleurs, l’aéroport vise désormais le niveau 3 (sur 4) de l’Airport Carbon Accreditation. La certification de niveau 2 (« réduction ») obtenue en juillet 2012, et renouvelée en 2013 et 2014, vaut reconnaissance des efforts entrepris par Paris-Le Bourget pour diminuer ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Un plan de gestion du carbone a en effet été mis en place et diverses initiatives lui ont permis de réduire ses émission de CO2 directes : efficacité de la production d’énergie, maîtrise des consommations énergétiques, acquisition de véhicules moins polluants, utilisation d’énergie renouvelable (chauffe-eau solaire), etc.

Le niveau 3 (« optimisation ») de l’Airport Carbon Accreditation implique de passer à une autre échelle. Il s’agit, pour Paris-Le Bourget, de prendre en considération non seulement ses propres émissions de CO2 mais aussi celles dites « indirectes », générées par les tiers sur la plateforme (entreprises, compagnies, passagers...), soit les émissions des avions, des véhicules, etc. La démarche consiste à la fois à estimer les émissions totales de CO2 sur l’aéroport et à mettre en œuvre auprès de toutes les parties prenantes des actions collaboratives en matière de réduction des émissions de GES. Un chantier ambitieux pour Paris-Le Bourget, avec un objectif qui l’est tout autant : faire preuve d’exemplarité en matière d’éco-responsabilité.
Recherche