Archives Un aéroport durable
> RÉNOVATION DES HANGARS LOSSIER
18 novembre 2015
Le premier « chantier zéro carbone » de France
C’est une première et c’est à Paris-Le Bourget : un « chantier zéro carbone ». La rénovation des hangars Lossier, réalisée par la société Carmine S.A. sous la maîtrise d’ouvrage d’Aéroports de Paris, a été choisie par l’association RQE pour servir de pilote au lancement de son nouveau label. Lequel, au-delà de la prise en compte du développement durable dans le bâtiment, vise la réalisation de chantiers à empreinte environnementale nulle.

Non seulement le bâtiment est le secteur économique qui consomme le plus d’énergie – 42,5 % de l’énergie finale consommée – mais il génère aussi près du quart (23 %) des émissions de CO2 au niveau national. L’association RQE, qui fédère une trentaine d’entreprises du bâtiment, essentiellement des PME, dans une quinzaine de métiers, se mobilise pour réduire l’impact environnemental de l’activité professionnelle de ses membres. Elle a notamment créé le label « chantier zéro carbone », mis en œuvre pour la première fois en France sur l’aéroport Paris-Le Bourget, pour la rénovation des hangars Lossier.

Pour une empreinte carbone nulle
Chargée par Aéroports de Paris de cette opération de ravalement qui porte sur cinq bâtiments historiques, la société Carmine S.A., avec ses partenaires, s’est engagée à tout mettre en œuvre pour que son empreinte carbone soit nulle. Après avoir mesuré l’impact environnemental du chantier, plusieurs mesures ont ainsi été prises pour le réduire au minimum.
Les cantonnements sont alimentés de façon autonome par des bouteilles de gaz et des panneaux solaires (Vac Location).

Un container de stockage équipé de deux stations « Roller Cleaner » alimentées par des panneaux solaires permet de gérer le nettoyage des outils et de traiter les déchets de peinture, conformément au programme zéro rejet qui vise à préserver les nappes phréatiques (Enviro Plus).

Pour le décapage des anciens revêtements, le choix s’est porté sur un produit fabriqué en France, ininflammable et non toxique (Licef).

L’application du décapant a été mécanisée, après formation des opérateurs (OFB), afin d’améliorer la productivité, de limiter la fatigue et les risques de troubles musculo-squelettiques et de diminuer les déchets.

Les produits de ravalement, choisis pour leur qualité, sont fabriqués en France (Cedap/Jefco et Comptoir R3P/Unikalo).

Certaines zones architecturales très sensibles sont traitées par procédé photocatalytique (Newcoat).

Les déchets du chantier sont triés puis recyclés (Recydis).

Le respect des règles d’hygiène et de sécurité est assuré (BR Consult et Sthas Location), tout comme le suivi qualité des différentes opérations (Systac).

© Joëlle Mestas - Imagerie

« L’intérêt de ce chantier réside dans le fait qu’une filière entière d’entreprises s’organise pour additionner ses compétences et propose des solutions permettant de réaliser des opérations de rénovation à impacts négatifs réduits et émanation de GES nulle », fait valoir Stéphane Carmine, directeur général de Carmine S.A. et porte-parole de l’association RQE.

Une compensation carbone
Le minimum incompressible d’émissions de gaz à effet de serre (GES) fera l’objet d’une compensation carbone à travers le financement d’une opération de reboisement à Madagascar (association Etc Terra). « Le principe sous-jacent est qu’une quantité donnée de carbone émise dans un endroit peut être compensée par la réduction ou la séquestration d’une quantité équivalente de carbone en un autre lieu », explique l’association RQE.
« Réunir le prestige de notre passé et la protection de notre avenir en dépassant, dès à présent, les frontières réglementaires grâce au passeport de l’innovation, c’est forcément un challenge auquel Aéroports de Paris est sensible !, souligne François Charritat, directeur de Paris-Le Bourget. Notre ambitieuse politique RSE, qui contribue aux efforts que déploie la planète pour protéger les générations futures, trouve dans la démarche de Carmine S.A. un écho ambitieux et pragmatique. »

Multiplier ce type d’opération
Pilote, le chantier zéro carbone de Paris-Le Bourget se veut aussi locomotive. Le 21 septembre dernier, la société Carmine S.A. en a organisé, avec Aéroports de Paris, une présentation et une visite pour une cinquantaine d’invités, parmi lesquels des acteurs majeurs du bâtiment. L’objectif : voir se multiplier ce type d’opération pour qu’ensemble, la profession réduise significativement les effets nocifs de ses activités sur la planète.

Plus d’informations sur le site de l’association RQE
Plus d’informations sur le site de Carmine S.A.
Recherche